[Chronique] Cinq raisons de lire “L.A. Voix Du Coeur” de Alexandra Moonsamy


Sur le blog je parle beaucoup de romances contemporaine Young Adult, car c’est le genre de lecture qui me correspond le plus. L’année dernière, en Juillet, j’ai lu une autobiographie qui m’a chamboulée. Bouleversée. Depuis ce jour, je cherche mes mots pour vous en parler. Puis j’ai décidé que chroniquer cette autobiographie me serait impossible ! Après tout, quand je vais vous en parler plus en détails, vous comprendrez pourquoi je ne peux pas vous faire une chronique sur ce livre.



C’est un roman que j’ai acheté, ce n’est pas un service presse, et cet article est écrit en tout honnêteté.


Le papillon a été fait au crochet par maman, vous pouvez découvrir ce qu’elle fait sur instagram.



« L.A. Voix Du Cœur » d’Alexandra Moonsamy, est une autobiographie qui a été auto-édité le 06 juillet 2020. C’est sa fille, Lana, qui l’a encouragé à l’écrire. Ces encouragements, elle ne les a pas reçus de la façon dont vous imaginez, car ces encouragements elle les a reçus suite à des messages spirituels, car malheureusement Lana est décédée. Un décès tragique, quelques jours après son anniversaire mais aussi quelques jours avant le mariage tant attendu de ses parents, qui a donc finalement été la date à laquelle ils lui ont dit au revoir officiellement.


En vous ayant expliqué un peu plus de détails (même si je reste brève) sur cette autobiographie, je pense que vous comprendrez pourquoi écrire une chronique m’est impossible. Je ne me voyais pas écrire « j’ai aimé/j’ai pas aimé », « alors là ça manque de rebondissements » ou encore « non mais ce retournement de situation, je ne l’avais pas vu venir! », clairement ce n’est pas le genre de livre que l’on peut chroniquer, surtout pas de cette façon. Pour autant je peux vous le dire quand même: j’ai aimé autant que j’ai détesté cette autobiographie.


Oh oui, je vous laisse un petit peu en suspens, je vous dis que je peux pas dire si j’ai aimé ou non puis je vous dis ça comme ça, je suis culottée. Mais laissez-moi vous expliquer quelque chose, Alexandra est une amie très proche de maman que je connais depuis que je suis enfant. Ses enfants ont grandit avec nous, on a partagés des souvenirs ensemble (je me souviens très bien d’un pique-nique en forêt tous ensemble), je me souviens d’aller la voir à la maternité pour voir son avant dernière petite fille (plus si petite, d’ailleurs!). Alors effectivement, je n’ai pas lu cette autobiographie comme j’en aurai lu une autre, je pense, car celle-ci a été écrite par quelqu’un que je connais. D’ailleurs maman, l’a lu elle aussi d’une façon différente je le sais mais ça elles ont déjà échangés à ce sujet (bon déjà en plus, elle l’a lu en quelques heures parce qu’elle ne pouvait pas le lâcher, mais ça c’est maman, une vraie bookworm).


Maintenant que cette petite parenthèse est terminée et vous explique un peu plus de choses, je vais vous expliquer un peu plus pourquoi je dis que j’ai autant aimé que détesté cette autobiographie.

Lana, malheureusement, je ne l’ai connu que via les photos qu’Alex postait sur Facebook car nous n’habitions plus tous dans la même ville, mais simplement à travers des photos on pouvait ressentir que c’était une petite poupée qui pouvait vous redonner le sourire et que vous aviez envie de serrer dans vos bras, et je suis certaine qu’en deux secondes elle pouvait vous redonner le moral. La raison pour laquelle j’ai détesté ce livre, est évidente: la mort. Le décès de Lana était injuste et je pense que vous pouvez imaginer que le début du livre est injuste car on découvre Lana, la petite fille souriante et pleine de vie puis d’une page à l’autre on découvre ce drame, et les épreuves que ses parents mais aussi que ses frères et sœurs ont dû traverser. Pour le coup j’aurai aimé que ce soit une de mes lectures habituelles, avec un petit retournements de situations pour nous dire que finalement elle s’était réveillée d’un coup comme par magie, bref je m’égare, faut vraiment que j’arrête de vivre dans un monde qui n’existe pas (surtout que je dis ça, mais mes livres préférés tous mes personnages finissent par mourir). Et donc la raison pour laquelle j’ai aimé ce livre c’est pour l’histoire en elle-même, les messages d’espoirs que nous livrent l’auteure, cette découverte de ce monde spirituel, l’ouverture d’esprit de chacun face à tout ça, tous les signes qu’ils découvrent, tout aussi incroyable les uns que les autres, mais aussi ce parcours qu’ils ont tous eu à traverser pour se reconstruire. Ce sont des personnes incroyables, et même si ils se sont reconstruits chacun à leur rythme et à leur façon, je vais resté centrer sur Alexandra, car c’est elle l’auteure, mais j’ai été choquée de voir comme elle a su s’ouvrir et avancer à une vitesse incroyable, malgré les embûches, malgré la douleur, la tristesse, et ce deuil. D’autant plus que finalement on découvre que tous les malheurs s’enchaînent dans leurs vies à cette période.




Au final, je ne voulais pas écrire une chronique, et ce n’est pas ce que j’ai fais mais j’avais envie de vous en parler quand même un peu, et donc l’article de base était de vous donner cinq raisons de lire « L.A. Voix Du Cœur ».

1. Ce livre, bien qu’il soit basé sur une histoire tragique, sur un drame, est un livre pleins d’espoirs et bourrés de bienveillance et de messages d’amours.
2. L’auteure s’ouvre à nous sur tous les détails de cette épreuve douloureuse, et en plus de partager avec nous des moments très personnels (sa vie en général, le décès de sa fille, l’enterrement, son parcours, son mariage, ses vacances, etc), elle partage aussi avec nous ses poèmes.
3. Le deuil est quelque chose de très compliqué, qui peut prendre des années, l’auteure nous montre ici que nos défunts nous entourent toujours et que si on ouvrait les yeux, on pourrait voir les signes qu’ils nous laissent, qu’ils sont toujours là pour nous protéger et nous aider à avancer. Évidemment il faut bien ouvrir les yeux, mais aussi son esprit.
4. Si vous aimez passer par toutes les émotions qui existent: cette autobiographie est parfaite pour vous.
5. Et pour finir, si tout ce qui est spirituel, les signes de l’au-delà, etc sont des choses qui vous intéressent, qui vous intriguent ou que vous aimeriez découvrir alors encore une fois: ce livre est fait pour vous.

Alexandra Moonsamy, est une Médium, Energéticienne, Coach Spirituelle et Praticienne en Psychologie Positive. Vous pouvez la retrouver sur son site internet, sa page Facebook sur laquelle vous pouvez retrouver régulièrement des lives et des guidances collectives. Si vous voulez commander ce livre, il est disponible sur le site de l’auteure (d’ailleurs je viens de voir que c’est la photo que j’avais prise lorsque je l’ai reçu qui est affichée sur le site, encore merci 😍)!


Évidemment je sais que ce n’est pas un sujet qui peut plaire à tout le monde, mais personnellement c’est quelque chose qui m’intéresse beaucoup, car avant même qu’Alexandra commence à en parler et le partager sur sa page Facebook peronnelle, j’ai vécu des choses suite au décès de mon arrière-grand-mère dont je lui ai déjà d’ailleurs parlé.

J’ai eu la chance d’avoir une guidance spirituelle puis une séance avec des énergies avec Alexandra, en décembre je crois, et encore à l’heure d’aujourd’hui j’y pense chaque jour. Ses séances sont incroyables, et même si elle me connaissait quand j’étais petite, elle a su me parler de choses qui concernent mon présent (et même du passé), elle a su me tirer des cartes qui me correspondaient à 100% et sa séance d’énergie m’a fait énormément de bien, et d’ailleurs le seul souvenir que j’en ai, car je me suis endormie, c’est d’être dans une maison lumineuse tout en bois avec des vitres énorme. Cette maison me hante et je la veux. Voilà, c’est dit. (Papa, si tu passes pas là …)


Bref, revenons à nos moutons. Finalement ça fait bientôt un an que je suis bloquée sur cet article et aujourd’hui, me voilà à l’écrire sans réussir à m’arrêter car j’ai pleins de choses à dire. Évidement je ne veux rien révéler, car je veux que vous ayez envie de le lire et découvrir l’histoire d’Alexandra, l’histoire de Lana et de leur famille. Mais si je pouvais entrer plus dans les détails je pense que l’article ferait encore dix pages de plus, (facile).


Un dernier petit point, parlons de cette couverture magnifique que j’ai eu la chance de voir (en quelque sorte) en avant première, et qui a été imaginée et conçue par le plus grand fils d’Alexandra! La couverture est magnifique, très représentative et le fait que ce soit un des grands frères de Lana qui l’ai produite je la trouve encore plus significative!


Il y a quelques jours, Lana aurait fêtée ses 5 ans et aujourd’hui, en ce 07 mai 2021, ça fait déjà trois ans que cette petite puce s’est envolée. Je lui envoie donc pleins de bisous, ainsi qu’à sa famille pour cette journée qui doit être encore plus douloureuse que les autres.

Une dernière parenthèse, comme je l’ai dis ça fait depuis juillet que je cherche comment écrire cet article et c’est aujourd’hui, que j’ai trouvé ce que j’avais envie de dire. Peut-être que je peux remercier Lana, pour ce signe et son aide.



Malgré le sujet difficile, j’espère vous avoir donné envie de découvrir cette autobiographie.


N’hésitez pas à me dire si vous l’avez lu, et si vous allez l’acheter.


Morgane. x

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.